find us on facebook

Ocean Hunter I – Palau – Environnement et Biodiversité

ENVIRONNEMENT

Les sensations en plongée à Palau sont aussi incroyables que le trajet en bateau pour se rendre sur les sites. A bord de nos bateaux rapides, vous glisserez sur une mer d‟huile, le vent dans les cheveux, à travers le labyrinthe des Rock Islands, îlots recouverts de végétation et posés comme des émeraudes sur une mer bleu cobalt. Les Rock Islands, constituées de calcaire poreux, déchiquetées et sauvages, déchirent la surface de l‟eau et le ciel. Elles sont envahies par une végétation luxuriante due aux minéraux extraits des crevasses du calcaire. L‟eau et les bactéries ont sculpté la base des rochers. Cette base fine et fragile émerge des flots en donnant aux îles cette forme de champignon ou cette coiffure de muffin vert. Le calcaire, jadis structure d‟un ancien récif de corail, est sorti de l‟eau avec ses grottes, ses lacs marins et son réseau complexe de canaux entre les îles, révélant le relief que devait présenter l‟ancien paysage sous-marin. La loi n‟autorise aucune construction sur les Rock Islands afin qu‟elles puissent continuer d‟émerveiller les Palauans et les visiteurs. En outre, des règles de protection strictes s‟appliquent, restreignant la pêche, les déplacements au-dessus du récif et les accès à certaines Rock Islands afin de laisser des sites intacts pour les oiseaux et les tortues. La plus fameuse zone de protection, inaccessible à l‟homme, est la « 70 Islands Wildlife Preserve », la partie de Palau que vous voyez sur toutes les photos aériennes.

Une grande barrière de corail entoure les Rocks islands ainsi que la plupart des îles de Palau. Koror, la capitale, est composée de quatre petites îles reliées entre elles par des ponts. Au sud de Koror, se trouvent Peleliu et Anguar, deux autres îles calcaires de taille moyenne, comme Koror. Toutes les îles sont jonchées d‟objets de la deuxième guerre mondiale, comme ce blindé rouillé recouvert de végétation tropicale et de fleurs si robustes qu‟elles sortent de chaque fissure de la superstructure.
Waterfall
Au nord de Koror, Babeldaob est la plus grande des îles avec une surface de 246 km carrés, alors que les autres îles représentent ensemble une surface de seulement 60 km carrés. Babeldaob est aussi la plus vieille des îles. Elle est d‟origine volcanique et offre les plus hautes cascades et les sommets les plus élevés, avec le Mont Ngerchelchuus qui culmine à 218 mètres au-dessus du niveau de la mer. L‟île de Babeldaob possède des chemins pour la randonnée à pied ou le mountain bike, avec des vestiges de la riche histoire de Palau nichés à flanc de colline, comme la carrière de la monnaie de pierre (« Stone Money ») de Yap, les terrasses sculptées probablement utilisées il y a plus de vingt siècles pour l‟agriculture et les anciens Abai, édifices palauan traditionnels où se rencontraient les chefs de clans. Le projet de déplacer la capitale dans l‟Etat de Melekeok, sur Babeldaob, est à l‟origine de la construction de la nouvelle route, connue sous le nom de Compact Road, qui traverse toute l‟île et a rendu les déplacements beaucoup plus aisés.

L‟île de Kayangel, la plus au Nord, est un atoll de corail émergé, encerclant un lagon aux plages en pente douce. De Kayangel à Peleliu, les îles Palauan s‟étendent sur environ 200 km. Toutefois, à près de 500 km au sud-ouest de Palau, se trouvent des ressortissants de la nation Palauan, dans six îles faiblement peuplées, appelées les Iles du Sud-Ouest.

Citée comme l‟un des derniers “Jardins d‟Eden” par PBS et la première des sept « Merveilles Sous-marines du Monde » par CEDAM International, Palau impressionne le monde par sa prise de conscience et ses actions hors de l‟eau et sous l‟eau.

BIODIVERSITE

Avec plus de 1500 espèces de poissons et 700 variétés de coraux et d‟anémones, Palau agit comme le coeur de la biodiversité, qui pomperait la vie des eaux chaudes du Pacifique pour la refouler vers des régions plus éloignées, comme Hawaii qui possède seulement un tiers des nombreuses espèces sous-marines de Palau. Il est impossible de s‟ennuyer lorsqu‟on plonge ici, quand partout où porte le regard, on voit quelque chose de nouveau et différent. photography by Peter Lange

A chaque plongée ou presque, vous voyez des requins (gris de récif, pointes noires, pointes blanches et, occasionnellement, taureaux, léopards et marteaux) et des tortues (hawksbill, vertes, olive ridley, leatherback et loggerhead), souvent en nombre tel que vous n‟arrivez plus à les compter. Nous avons des perroquets à bosse et d‟énormes napoléons qui nagent très près des plongeurs. Approchez les nombreuses raies mantas de Palau, les poissons lions et le rare, timide et richement coloré poisson mandarin. D‟autres grands moments sous-marins vous sont offerts par les seiches, les murènes, les homards, les raies aigles et les dauphins, sans compter les bancs de barracudas, de carangues à gros yeux, de fusiliers, de vivaneaux noirs et d‟anthias colorés. Les poissons clowns de couleur vive dans les 36 anémones qui s‟ouvrent et se ferment, et les gros poissons comme les thons et les marlins sont courants durant les plongées. Palau est l‟un des derniers endroits au monde à abriter un mammifère marin légendaire et presque disparu, le dugong (ou vache de mer), ainsi que sept des neuf espèces menacées de bénitiers géants, les Tridacna, qui sont plus grands que vous et peuvent vivre jusqu‟à cent ans ! Vous pouvez également trouver des crocodiles d‟eau de mer et des serpents de mer (non agressifs). Et, bien sûr, la merveille biologique de Palau qu‟est Jellyfish Lake avec ses millions de méduses Mastigias non urticantes, qui battent comme des coeurs dans l‟eau verte en réfléchissant les rayons du soleil à travers leurs organismes roses. Les plongées sont vraiment une fête sensuelle.

En ce qui concerne la vie en dehors de l‟eau, nous avons 142 espèces d‟oiseaux : la chouette de Palau, la colombe à queue noire de Palau, menacée d‟extinction, et le magnifique Rhipidure à collier qui font partie des 16 espèces d‟oiseaux endémiques de Palau. On compte 1260 espèces de plantes dont 109 sont endémiques, avec des variétés exceptionnelles comme l‟orchidée sauvage et le très ancien palmer cicada. Existent également deux espèces de chauves-souris endémiques, dont la Palauan Fruit Bat.

La biodiversité de Palau se reflète dans les légendes locales qui montrent la relation étroite entre les Palauans et les nombreuses créatures qui les entourent. Dans les légendes, les humains se transforment souvent en animaux. Ainsi, la légende de la mère Palauan étreignant son enfant qui devient un dugong veut expliquer la naissance de ce mammifère marin. La transformation est un thème fort. Les visiteurs découvriront comment la proximité avec une nature aussi florissante permet l‟interconnection des formes de vie. Cela ne vous laissera pas indifférent.

- statistiques tirées de pages d‟information sur Palau ainsi que de la World Bird Database:

http://www.bsc-eoc.org/avibase/avibase.jsp?pg=checklist&region=PW

Pour visiter l’Ocean Hunter I, voir les menus ci-dessus et à gauche. Découvez ici notre plus nouveau bateau, l’Ocean Hunter III. Ou suivez les liens ci-dessous pour explorer Palau.Ici